Communication présentée par le Dr Sylvie Cassadou lors du colloque « Infertilité et Environnement », le 4 juin 2018, L’Union (31).

Les pathologies liées à l’environnement sont aujourd’hui un champ essentiel de la santé publique. Ce champ est difficile à explorer car les pathologies non infectieuses sont le plus souvent liées à plusieurs déterminants difficiles à identifier et dont le rôle est difficile à quantifier : déterminants intrinsèques à l’individu, mais aussi son histoire sociale et culturelle, ses comportements, son environnement social, physico-chimique et climatique, ses activités professionnelles… Lorsqu’on veut éclairer la question du lien de causalité entre exposition à des agents physico-chimiques et survenue d’une pathologie dans une population donnée, l’ensemble des caractéristiques de cette population doit, le plus souvent, être prise en compte, en particulier lorsque l’incidence de cette pathologie fait l’objet de comparaisons spatiales. La description de la vaste région d’Occitanie et de ses disparités semble donc particulièrement utile pour éclairer le contexte des observations faites sur la question de l’infertilité dans la région : géographie, environnement social, activités économiques, qualité des milieux… Lire