Note cocaïne

Les observations du dispositif TREND ces dernières années indiquent de nombreuses évolutions de la consommation de cocaïne en lien avec une forte accessibilité et une hausse des teneurs des échantillons en circulation.
Ces évolutions concernent la cocaïne sous forme chlorhydrate mais aussi sous forme basée nommée soit « free base », soit « cocaïne basée », soit « crack ».
Cette note est réalisée à partir des données agrégées TREND de 2011 à 2016 par le logiciel Nvivo. Lire

Les usages de drogues en milieu rural

Depuis plusieurs années, les observations TREND (Tendances récentes et nouvelles drogues) réalisées à Toulouse indiquent des transformations de mode de vie de populations concernées par les usages, notamment des migrations du milieu urbain vers les zones rurales. Ces migrations ne sont pas les seules à être à l’origine de l’émergence de ces signaux, même si jusqu’alors très peu d’enquêtes qualitatives explicitent ce phénomène en milieu rural. Cette investigation dans l’espace rural indique que les usages de drogues et les problématiques addictives y sont une réalité. Les logiques qui sous-tendent ces processus ne sont pas fondamentalement différentes de celles des grands centres urbains. Lire

Les usages de cocaïne basée à Toulouse

Cette synthèse souhaite faire le point sur la situation des consommations de crack à Toulouse et mettre fin au débat opposant usagers de crack et usager de cocaïne « basée ». Cette note s’articule à la fois sur les données collectées par le pôle TREND de Toulouse depuis 10 ans, ainsi que sur une investigation spécifique réalisée en 2011 et 2012. Cette note indique que si à Toulouse, on cherche la figure classique de la consommation de crack avec ses conséquences, on ne la trouvera pas. À l’inverse, si on écoute ce que les usagers ont à dire, il apparaitra que le crack ou la cocaïne basée, peu importe sa dénomination, commence à prendre une réelle place dans les typologies d’usage auprès des populations précaires de l’espace urbain. Lire