Le point de vue des personnes les plus précaires est rarement pris en compte dans la définition des politiques de « sans abrisme ». Afin de rendre compte de la grande diversité des expériences et parcours individuels et collectifs, et de mieux saisir les ressources que mobilisent les personnes, la DRASS de Midi-Pyrénées a souhaité mener une étude qui permette de restituer la parole des personnes sans logis, usagers ou « non usagers » des dispositifs.110 entretiens ont été réalisés et analysés par l’équipe de sociologues de l’ORS auprès de personnes sans logis dans 13 villes de la région. Télécharger

Un rapport : « Enseignement et synthèse » est disponible.  Dans le prolongement de cette étude, un travail de nature toute différente sera réalisé en 2010 afin de constituer des « portraits de personnes sans logis ». Cette publication servira de support à l’animation d’un forum régional dans le cadre de l’Année européenne de la lutte contre l’exclusion.